Saison 2015|2016, concert 4

Affiche 4Samedi 13 février 2016

A fleur de peau (création)

Sylviane Bourban, mezzo-soprano

Laurie-Agnès Mihaylov, piano

Camilla Vögeli Fior, danse

Supervision artistique : Pierre-André Gamba

Présentation : Veneziela Naydenova avec les artistes

Programme (Programme 4)

Trois_Graces
« Aller sur la lune, ce n’est pas si loin. Le voyage le plus lointain, c’est à l’intérieur de soi-même. » Anaïs Nin

« A Fleur de peau » est un éloge de la sensualité conjugué entre le chant, le piano et la danse. Ce spectacle lyrique résulte de l’envie des artistes de vous emmener avec complicité et naturel en voyage. Un voyage à fleur de peau, à la rencontre de leur sensualité.

La chanteuse valaisanne Sylviane Bourban et la pianiste neuchâteloise Laurie-Agnès Mihaylov ont commencé à travailler ensemble en 2013, à la Haute École de Musique (HEM) de Neuchâtel.
Il y a quelques mois, leur encore jeune parcours artistique commun, en constante recherche d’authenticité et de sincérité, croise celui de la danseuse contemporaine tessinoise Camilla Fior.
« A fleur de peau » est leur premier spectacle en trio. Elles y emmènent le spectateur dans un voyage éveillant les sens. Elles y racontent avec sensibilité et poésie l’évolution psychologique et sensuelle d’une femme, de sa vie prénatale à sa maturité.

La Saison Musique au chœur soutient cette création.

Au programme : Œuvres de Schumann, Duparc et Montsalvatge

Biographies:

L.ANée à Genève, Laurie-Agnès Mihaylov y effectue ses études professionnelles dans les classes de Dominique Weber (Diplôme d’Enseignement) et de Sylviane Deferne (Prix de Virtuosité, Mention Très Bien). Lors de sa formation, elle bénéficie de nombreux Cours de Maitres tels ceux de Charles Rosen, Pascal Sigrist, Paul Badura-Skoda et Naum Starkmann.
En 1999, Laurie-Agnès Mihaylov est lauréate du Concours National du Festival du Jura et remporte en 2001 le Ier prix de Concours d’exécution musicale « La Pierre d’Or ».
Laetitia Bougnol (CNSMD Lyon et Paris) et David Selig (CNSMD Lyon) ainsi que les chefs de chant du Grand-Théâtre de Genève, de l’opéra de Lausanne et de Berne lui prodiguent des conseils durant des années pour la pratique de l’accompagnement vocal et instrumental. Elle se produit régulièrement en concerts en Suisse, en France et en Suède.
Actuellement, elle accompagne à la Haute Ecole de Musique de Genève (site de Neuchâtel) les classes de chant de Marcin Habela et de Stuart Patterson ainsi que de contrebasse de Mirella Vedeva et participe parallèlement à de nombreux projets musicaux.
Membre de l’Association Musique au chœur.

Sylviane-1Née à Fully (Valais), Sylviane Bourban obtient en 2005 un diplôme d’enseignement primaire de la Haute Ecole Pédagogique du Valais. Elle enseigne pendant deux ans et consacre son temps libre à la musique. Ainsi, elle se forme vocalement auprès de Norbert Carlen et chante dans différents ensembles, dont l’Oberwalliser Vokalensemble et le Chœur Suisse des Jeunes.
En 2007, elle débute ses études professionnelles de chant à la Hochschule Musik Luzern auprès de Barbara Locher puis de Hans-Jürg Rickenbacher. En juin 2012, elle obtient son Master in Musikpädagogik. Depuis 2013, elle se perfectionne dans la classe de chant de Marcin Habela à la Haute Ecole de Musique de Genève, site de Neuchâtel et obtient en Juin 2015 son Master en interprétation.
Depuis quelques années, elle est engagée comme soliste pour des concerts spirituels et profanes dans toute la Suisse et en Europe, notamment sous la direction de Marcus Creed, d’Hansruedi Kämpfen, de Pascal Mayer, de Bernard Héritier et d’Alain Louisot. L’année dernière, on a pu l’entendre, entre autres, dans la Waisenhausmesse de Mozart dans le cadre du Zermatt Festival, dans le Gloria de Vivaldi avec l’Orchestre de Chambre de Lituanie pour le concert de clôture du Sion Festival. Ces dernières années, elle a interprété le Stabat mater de Pergolesi lors du festival choral international Les Choralies de Vaison la Romaine (2013), l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns avec l’Orchestre Carlo Coccia de Novare (2013), la Passion selon Saint Jean de Bach (2013), Le Messie de Händel (2012), ainsi que le rôle de la Gläubige Seele dans la Brockespassion de Telemann pour les Concerts de l’Abbatiale à Payerne (2012).
En début 2015, elle a incarné sur scène, dans le cadre de sa formatioin à la HEMGe le rôle titre (Roland) dans Les Bavards d’Offenbach et celui d’Ottavia dans L’incoronazione di Poppea de Monteverdi.
Parallèlement à son activité d’artiste, elle enseigne le chant à l’Ecole de musique du Haut-Valais et travaille comme formatrice vocale dans divers chœurs, dont la Singschule Oberwallis.

CamillaC’est à Barcelone que Camilla Vögeli Fior se forme dans l’école Varium en suivant les cours de danse contemporaine ainsi que de modern-jazz, de ballet, de release technique, de contact improvisation et floor work (avec Anna Sanchez, Teresa Garcia, Laura Vilar, Bealia Guerra e Aixa Guerra). En 2006 à Milan, elle fait la connaissance de Cinzia De Lorenzi et entreprend avec elle un parcours qui marque fortement sa formation artistique avec la pratique de la Danza sensibile. Elle participe à plusieurs workshops de danse dans la nature et développe une poétique du mouvement qui intègre l’organicité du corps et l’écoute de ses rythmes dans la création chorégraphique.